Mes series sont disponibles sur le site des Studios Hans Lucas : www.HansLucas.com 93 Covid-19
     
93 Covid-19
La Seine-Saint-Denis, un département abandonné près de Paris, a payé le prix le plus lourd à Covid-19, enregistrant une augmentation de 123,4% de la mortalité entre le 1er mars et le 30 avril 2020 par rapport à la même période en 2019.
Populations précaires et insalubres, souvent issues de l'immigration; logements exigus ou surpeuplés; composé de travailleurs de première ligne exposés à un risque accru de contamination; tous les indicateurs sociaux du département ne pouvaient qu'accroître la catastrophe sanitaire. Le phénomène n'est pas nouveau, la Seine-Saint-Denis est considérée comme le premier «désert médical de France» depuis des années.
C'est aussi le territoire le plus pauvre de la métropole, où le plus grand nombre de travailleurs vivent dans les secteurs d'activité les plus exposés: 16,2% des personnels hospitaliers de la région vivent en Seine-Saint-Denis, soit 18,7% des caissiers et vendeurs. C'est aussi un département qui accueille de nombreux migrants, la plupart vivant dans des conditions insalubres le long de terres abandonnées.
Le confinement, dans ces conditions, était très difficile pour les familles vivant dans des appartements surpeuplés et n'ayant pas les moyens d'arrêter de travailler lorsque leur travail est parfois non déclaré. Mais, grâce à des réseaux d'entraide sans précédent et grâce à la coordination de certains acteurs de terrain, le département a réussi à apporter une réponse d'urgence à la mesure des enjeux sociaux et économiques de la crise sanitaire.
C'est la combinaison des inégalités sociales, des inégalités de santé et des inégalités dans les établissements de santé qui explique pourquoi 93 est l'un des départements les plus meurtriers du Covid-19. La preuve en est que la santé est la combinaison de bonnes conditions de vie, dans toutes ses dimensions (alimentation, logement, environnement, conditions de travail, etc.), et l'accès à un système de santé de bonne qualité. Covid-19 met en évidence de très fortes inégalités en banlieue parisienne qui existaient avant l'épidémie.
Top